19décembre2014

Articles

Château de Chambray

Château de Chambray
 

Château de Chambray

Propriété de la Région Haute Normandie depuis le 1 janvier 2006, le site de Chambray se compose aujourd’hui d’un ensemble complet de bâtiments seigneuriaux :
Le  Château, le colombier, la chapelle, le moulin, l'écurie, la bergerie, le chenil, la chartreuse, les fermes du château , de Chicourt, du Cormier, d’Aigremont , clos Hémery.

D’un domaine foncier de 480 hectares dont :
- 350 hectares de terres agricoles
- 130 hectares de bois dont 70ha de parc et espace verts
L’ensemble du domaine est remis en dotation au lycée Edouard de Chambray qui en assure la conservation grâce aux ressources du domaine et à l’intervention de la région.


Informations
  •  Adresse : LEGTA Edouard de CHAMBRAY - 27240 GOUVILLE
  •  Téléphone Ecole :  02.32.35.61.70

Heures d'ouvertures & Visites ( 2010 ) : L'entrée est libre, gratuite à toute heure. C'est un lycée agricole il est ouvert à tous.Ensuite on remarquera un paysage plutôt très joli et un château attrayant. Ne pas faire une confusion entre le château de Chambray à Gouville et celui de Chambray à Chambray situé à environ 50 Km.  

 

Historique
  Sources : Mairie de Gouville - Legta


Le premier château connu était d'abord un manoir primitif sous Simon Ier, qui fut le premier seigneur de Chambray. Mais Simon II ne termina pas les travaux pour le modifier en manoir féodal. Une chapelle y fut également construite en 1239, à l'emplacement de l'actuelle chapelle.

Le manoir fut renforcé et devint une place forte, faisant office de gué sur la ligne de l'Iton, pendant le début de la guerre de Cent Ans. À mi-chemin entre la Normandie anglaise (jusqu’en 1449) et le comté de Chartres du royaume de France. Il fut fortement dégradé entre 1430 et 1450. La grosse tour située au nord-est est le seul grand reste de cette époque.

Le château actuel de Chambray est daté dans un premier temps du XVe siècle : de 1450 à 1500 sous Jean III, qui participa au siège d'Orléans avec Jeanne d'Arc ; et son fils Jean IV, participant avec Henri IV à la bataille d'Ivry la Bataille, beau-père de François Ier. On voit apparaitre de la brique rose et la pierre blanche : clairement le château se transforme doucement en une demeure de villégiature sans perdre son aspect et sa fonction défensive. De cette époque, il reste : la poterne d'entrée ouest, des tours rondes (remaniées vers le XIXe), le colombier dans les communs et les cuisines dans le sous-sol. Les tours appartenaient à 'une enceinte fortifiée, aujourd'hui détruite dans son ensemble.

C'est à cette époque que fut construite la chapelle actuelle, dans les années 1490 - 1500. Dans un style très sobre, une masse blanche avec des pierres de taille en façade offre un portail au centre surbaissé, encadré de moulures gothiques. Une statue de Saint Laurent, patron des lieux, orne le portail d'entrée de la chapelle.

Le château subit au XVIe siècle des modifications importantes. En 1578, le Baron Gabriel de Chambray, seigneur de Chambray en 1560, va concevoir les nouvelles modifications à l'occasion de son mariage avec Jeanne d'Angennes. Mais il n’entama les travaux qu’en 1590 seulement. C'est au dessus de l'aile basse, où se trouvaient les cuisines, que les travaux furent réalisés. Une façade à sept fenêtres est terminée par un ensemble de deux tours, avec un prolongement avec deux pavillons. Cinq lucarnes ornent le toit. Deux bustes de Nicolas de Chambray et de sa femme, Bonaventure de Prunelé, terminent la décoration de l'ensemble.

Mais au XVIIIe, le château du XVe est détruit par ordre de Nicolas François de Chambray, ce qui isolera la chapelle. Il fit édifier en 1740 la petite chartreuse, où il termine ses dix dernières années, après la mort violente de l'un de ses fils (le 31 janvier 1734 : Jacques-François est tué par deux braconniers dans le parc du château à l'âge de 18 ans). Il fit raser une partie des courtines restantes côté sud et ouest, et déplaça les bustes de Nicolas de Chambray et de sa femme Bonaventure de Prunelé.


Pendant la Révolution, le château fut pillé, et le domaine de 400 hectares fractionnés en plusieurs lots et vendus en 1794.  

Jacques de Chambray, qui participa aux guerres des Chouans et qui servit ensuite sous Bonaparte, rentra à Chambray en 1802-1803. Il put racheter une grande partie du domaine et commença alors la restauration du château. Il acheta le presbytère et fit reconstruire l'église de Gouville (celle que nous pouvons voir actuellement). Entre 1810 et 1825, il fit construire : la ferme du château, les fermes d'Aigremont en 1821, du Cormier en 1825, et le moulin de Varenne en 1825.

Son descendant, Jacques de Chambray (dit 'le grand Veneur'), fit édifier la tour cylindrique du Nord-Est, le pavillon d'Angle au Nord-Ouest sur des soubassements du XVIe, et les pavillons d'angle (avec des dômes en forme de casque de chasse), encadrant la façade sud qu'il fit orner de hautes lucarnes à meneaux en 1835. Il supprima la sacristie de la chapelle et la fit remplacer par une copie en marbre du tombeau, élevé à la cathédrale Saint-Jean de La Valette à Malte, de Jacques-François de Chambray, dit le Bailli de Chambray, vice-amiral de l'Ordre de Malte et frère cadet de Nicolas-François. Il ne vécut cependant jamais au château.

Après la destruction des dernières courtines, il plaça la statue en Bronze du 1000e cerf de l'équipage de Chambray. Il ne s'arrêta pas là puisqu'il en prit 2466 ... fait unique dans l'histoire de la vénerie.


Édouard de Chambray :  Lieutenant de Cavalerie du Corps de Cavalerie commandé par le Général Prioux, décéda le 13 mai 1940 dans de très violents combats pour assurer la retraite défensive des chars français, après la victoire de Hannut. Il fait parti des 61 tués sur Orp-Jauche et plus globalement des 162 officiers, sous-officiers et soldats du corps de cavalerie tombés au cours des combats du 10 au 13 mai 1940.

Durant la période du 10 mai au 13 mai 1940, à Hannut en Belgique, lors de la première bataille de l'histoire chars contre chars. 648 chars allemands de la 3e et 4e Panzer Division font face à 239 chars français de la 2e et 3e DLM: malgré le surnombre allemand, c'est plus de 160 tanks allemands qui furent détruits et un peu plus de 105 français... . La bataille de Hannut fut l'une des rares victoires françaises (oui il y en a eu ... !). En réalité les chars français étaient dans leur majorité nettement supérieur que les chars allemands, mais curieusement les allemands utilisèrent les stratégies souvent inventés par les français en 14-18 mais complètement oubliées et remodelées par des officiers français complètement hors sujet, excepté Charles de Gaulle et d'autres rares officiers souvent plus jeunes que la moyenne d'âge de l'état major. 

La mort du dernier héritier mâle de cette lignée des (de) Chambray va bouleverser la destinée du château. Les parents en hommage à leur fils cédèrent le domaine à l'Etat français en 1944. Une plaque commémorative dans le quartier de la Tomballe à Jauche est dédiée à sa mémoire et une autre se trouve dans la chapelle du château de Chambray.

Un excellent document sur cette bataille : http://www.maisondusouvenir.be/premiere_bataille_de_char.php
L’ensemble du monument est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis novembre 1971.


 
 

Photographies
 

 
montjoye logomontjoye.net est un site personnel sur les châteaux et patrimoine de France. Avec plusieurs centaines de visiteurs par jour, des milliers de photos et plusieurs centaines d'articles sur des sujets divers.