Publicité Intéressante

Traduction

frarzh-CNnlendeitjaptrues

0
0
0
s2smodern

Les Maisons de Jeanne d'Arc

 

Par "Maison de Jeanne d'Arc", il s'agit des lieux d'habitations, souvent temporaires de un à quelques jours,  parfois validés historiquement ou de légende locale pas toujours valide ou crédible historiquement. Lors de ces divers déplacement, Jeanne a pu habiter dans un grand nombre d'habitations, souvent logée après Chinon dans des hôtels particuliers de Bourgeois, noble et/ou proche de Charles VII. Néanmoins la plupart de ces lieux ne sont pas connus et  il faut être très prudent lorsqu'un ,ou des historiens locaux, inventent des lieux ,ou présence, à des endroits au début du XIXe siècle, époque où beaucoup de monde veulent voir Jeanne d'Arc un peu partout....

Avant son départ pour Chinon, elle a vécu toute son enfance à Domremy, néanmoins là aussi on sait qu'elle a été logée à Neufchâteau et à Vaucouleurs pour diverses raisons. 

Il s'agit d'une liste non exhaustive qui peut-être amenée à être modifiée.

 

 ~ 1412 jusqu'à 1429 : La première maison de Jeanne d'Arc est celle de Domremy, elle y passera la majorité de  son temps avant de partir à Chinon.

 

 

 

~ 1428 : Neufchâteau, on sait qu'elle résida à Neufchâteau quelques temps pour éviter les pillages de son village de Domremy.  Lieu : Elle y demeura plusieurs jours chez une personne nommée la Rousse.

~ 1428 - 1429 : Vaucouleurs, elle vécu quasiment un an environ à Vaucouleurs, ce qui lui permettra de convaincre la population puis le capitaine de la place de sa maison. Lieu : Chez Catherine, femme de Henri Roger le Charon.

~ 1428 : Burey, probablement à Burey-le-Petit ou Burey-le-Côte ou Bureay-le-Vaux ,chez son "oncle" Durand Laxart, elle demeura ainsi huit jours à Burey avant de demander à Durand Laxart de l'accompagner à Vaucouleurs. 

~ février 1429 : Sainte-Catherine-de-Fierbois, Lieu : l'aumônerie édifiée par le "malheureux" Boucicaut ( voir Azincourt ).

 

Jeanne d'Arc à Sainte-Catherine-de-Fierbois

C'est donc probablement ici que Jeanne d'Arc et ses compagnons de route ont logé. L'aumônerie était ouverte à tous y compris aux voyageurs.

 

 

 

~ février 1429 : château de Chinon, Lieu : donjon du Coudray après la rencontre avec Charles VII. L'anecdote c'est que Jacques de Molay , grand maître des Templiers, y fut enfermé avec évidemment beaucoup moins de confort...

Donjon du Coudray

Donjon du Coudray

 

 

 

 

Manoir de Chandoiseau

Manoir de Chandoiseau

 

~ Avril 1429, selon la légende locale, Jeanne d'Arc aurait passée une nuit au manoir de Chandoiseau. Néanmoins difficile d'y apporter une crédibilité quelconque, car le manoir se trouve à quelques km de la route menant à Loudun et Poitiers et qu'on a aucun écrit historique à ce sujet. 

 

~ Février - Avril 1429 : à Poitiers, Jeanne d'Arc est peut-être interrogée au Palais des Comtes de PoitouLieu : Elle est logée dans le logis de la rose de Jean Rabuteau, actuellement sur l’emplacement du 53 rue de la cathédrale ( le logis n’existe plus ).

 

 ~ Avril  1429 : Jeanne d'Arc  à Tours, Lieu :  elle réside quelques temps chez Jean Dupuy.

 

29 avril 1429 jusqu'au moins le 8 mai 1429, Orléans, Lieu :  Hôtel de Jacques Boucher qui est aujourd'hui appelé la maison de Jeanne d'Arc à Orléans. La maison de Jeanne d'Arc fut quasiment détruite pendant la seconde guerre mondiale, celle que nous connaissons aujourd'hui est en réalité un fac-similé de l'ancienne avec des différences notamment en terme de volume.

Maison de Jeanne d'Arc à Orléansmaison jeanne darc orleans avant seconde guerre mondiale

Maison de Jeanne d'Arc en 2012 et sur la droite avant sa destruction pendant la seconde guerre mondiale. 

 

 

Après la libération d'Orléans, Jeanne d'Arc bouge beaucoup, et on a de moins en moins d'éléments sur ces lieux d'habitations. La plupart des  les lieux connus aujourd'hui sont souvent des légendes locales, parfois crédible et parfois totalement infondés. C'est souvent des propositions d'historiens locaux peu scrupuleux, notamment après sa canonisation, dont la seule motivation est de trouver coûte que coûte un éventuel lieu d'habitation ,ou de passage, même si parfois c'est totalement aberrant.

 

 

Hôtel du Petit Louvre

Hôtel du Petit Louvre

 

1429, Troyes est assiégée par Charles VII et Jeanne d’Arc dans le but de sacrée Charles dans la Cathédrale de Reims. L’évêque de Troyes est alors Jean Léguisé. Il est possible que Jeanne d’Arc du 9 juillet au 12 juillet 1429 ait pu dormir dans cet hôtel particuliers, comme le veut la coutume locale, mais là aussi aucune preuve tangible mais une possibilité néanmoins pas improbable.

 

 

 

Hôtel de la Pucelle

 

Mehun-sur-Yèvre, ~ septembre 1429,  lieu :   Hôtel de la Pucelle, aujourd'hui Hôtel Charles VII, au 68 rue Jeanne d'Arc, c'est ici que probablement Jeanne d'Arc fut soignée par le chirurgien Renault Thierry à qui appartenait le bâtiment ( incertitude ). Si on a très peu d'élément, cet hôtel particulier est appelé Hôtel de la Pucelle depuis , je crois, plusieurs siècle ce qui rend assez plausible cette légende locale. L'hôtel est en tout cas une maison très ancienne, dont l'existence au XVe est quasi certaine.

 

 

 

Hôtel Feydeau

Hôtel Feydeau à Moulins ( maison de droite )

Moulins, ~ octobre 1429,  lieu : Hôtel Feydeau, Selon une tradition locale, la maison au 64 rue d’Allier ( ou rue de la Flèche ) dans la ville de Moulins serait le lieu d’habitation de Jeanne d’Arc. Elle y serait passée après la prise de Saint-Pierre-le-Moûtier dans le but de prendre les fortifications de la Charité-sur-Loire. Jeanne y resta entre deux et trois semaines environ. Il faut noter qu’il n’y a aucune trace de la présence de Jeanne d’Arc dans les archives municipales de Moulins du XVe siècle, difficile donc d'y apporter un crédit historique, néanmoins rien d'impossible puisque cette maison existait lors de sa présence d'autant que Jeanne d'Arc est bien venue à Moulins.

 

 

 

Château de Sully-sur-Loire

Cour intérieure du château de Sully-sur-Loire

Sully-sur-Loire, début 1430, lieu : château de Sully-sur-Loire, elle y ait restée probablement plusieurs semaines, il appartenait au néfaste conseiller du roi : Georges Ier de la Trémoille.

 

 

 

 

Jeanne d'Arc à Crépy en Valois

Hôtel d'Orléans à Crépy-en-Valois

Crépy en Valois, le 23 mai 1430Lieu : Elle a pu éventuellement loger dans cet Hôtel d'Orléans, néanmoins aucune preuve matérielle autre qu'une cheminée aux armes du roi de France...ce qui est bien maigre. En effet, le fait que l'Hôtel appartenait au roi de France, ou sa famille, ne préjuge en rien que Jeanne d'Arc ait pu y loger, c'est une supposition intéressante mais trop peu documenté pour y attacher une réelle importance historique.


En ligne

Nous avons 4960 invités et aucun membre en ligne