Publicité Intéressante

Traduction

frarzh-CNnlendeitjaptrues

0
0
0
s2smodern

Les Pavillons Baltard , des  Halles de Paris jusqu'à Nogent-sur-Marne

 

Le Pavillon Baltard, actuellement à Nogent-sur-Marne, est aujourd'hui connu pour accueillir des émissions de divertissements grand public comme la Stars, Stars 90 de Michel Drucker, Graine de Star de Laurent Boyer ou la Nouvelle Star. Également des concerts, séminaires, salons comme le salon de l'emploi et diverses manifestations culturelles,  le Mondial de l'invention, le Mondial de la salsa, le salon du chat, le Festival d'Île-de-France et des masters de pétanque.

Il est situé sur l'ancien domaine du château de Beauté sur Marne, édifié par Charles V qui y décéda. Le Pavillon est un des 12 pavillons du Marché des Halles, il fut transféré en 1976 après le départ du Marché des Halles vers Rungis, les autres furent  détruits par décision unilatérale des politiques de l'époque malgré la forte mobilisation populaire pour leur sauvegarde.


 


Informations
  • Adresse : Pavillon Baltard 12 Avenue Victor Hugo 94130 Nogent-sur-Marne
  • Google Maps : Carte
  • Téléphone : 01 48 73 45 81
  • Heures d'ouvertures & Visites  : Ne se visite pas, hors manifestations, salons etc. Il est situé à quelques centaines de mètres du RER A de Nogent-sur-Marne et à 20mn à pied du RER E de la station de Nogent-Le-Perreux. Lors des diverses manifestations il est très difficile de s'y garer vu qu'aucun parking n'est disponible.

 

Historique
source : source sur place, site officiel.

 


C'est Philippe-Auguste, qui le premier fait transférer un premier marché couvert en 1181 et 1182 sur l'actuel emplacement des Halles. Ce marché perdura donc presque 900 ans sans quasiment discontinué.

Les pavillons Baltard aux Halles

le marché des Halles avant les pavillons Baltard, 1851-1852


Évoluant régulièrement, notamment pour s'agrandir, il fut initialement prévu un premier projet  en 1808 sous Napoléon Ier. C'est seulement sous Napoléon III que fut prise la décision finale de la construction d'un nouveau marché couvert au centre de Paris. En 1842, une commission dite « des Halles » par le préfet Rambuteau commença à étudier le projet et un concours fut remporté en 1848 par Victor Baltard, fils d'un autre architecte ,Louis-Pierre Baltard, qui fit notamment le Palais de Justice historique de Lyon.

Ce fut un projet résolument novateur notamment par son architecture  en métal, mélange d'acier de verre, qui fut alors une première mondiale avec un ensemble de 10 pavillons. Chaque Pavillon pesait environ 500 tonnes, pour 55 m de long, 43 de large et 22m de hauteur. Ce marché couvert au centre de Paris, que Zola appelait goulûment le « ventre de Paris », fut l'ancêtre du marché actuel de Rungis qui dessert la capitale et toute la banlieue.

Ils sont édifiés à partir de 1851-1852, les pièces principales furent réalisées dans les Fonderies de Mazières à Bourges. Le dernier pavillon ,de la première série des dix premiers, fut terminé en 1870, 4 ans avant la mort de Victor Baltard qui donna son nom. Chaque pavillon avait sa vocation, le n°8 par exemple, le dernier restant, était dédié aux œufs et volailles. Deux autres pavillons seront construits en 1936, amenant le chiffre de 10 à 12 pavillons.

Devenu le poumon vivant de Paris, la population s'accroissant, le marché des Halles est alors avec le temps trop petit , et bouchait les artères routières de Paris, provocant d'affreux embouteillages de camions de livraisons et de voitures. En 1960 déjà, le projet de transférer le marché à Rungis et une partie à la Villette se profilait, jusqu'à que la décision fut prise effectivement en 1969.

Assez rapidement, malgré les protestations assez vives de la population, les pavillons sont détruits dès 1971 pour les 6 premiers, pour la construction de la station d'échange du RER A, station la plus fréquentée d'Europe aujourd'hui avec  800 000 voyageurs par jour.


Le Pavillon Baltard N°8 à Nogent-sur-Marne


En 1976, un seul pavillon est entièrement démonté puis remonté à Nogent-sur-Marne, c'est le N°8. C'est le 6 Janvier 1976 que la première colonne de fonte du Pavillon Baltard est posée sur le site de Beauté, pas très loin de château construit, par Charles V,  le château de Beauté sur Marne,  qui fut offert à Agnès Sorel par Charles VII qui devint alors « Dame de Beauté » . Les grilles des Halles serviront à clôturer le pavillon Baltard de Nogent-sur-Marne. Il est rajouté également une partie de l'escalier de la tour Eiffel, difficilement visible. Il est classé Monument Historique en 1982.

En 1974, après la décision de Valery Giscard d'Estaing,  un premier projet de centre commercial international est abandonné au profit d'un parc.


1975, le projet choisi par les Parisiens est rejeté au profit dans un premier temps de celui de l'architecte espagnol Ricardo Bofill puis de Jean Willerval. Le centre commercial « le Forum » est de l'architecte Claude Vasconi. Un concours est organisé pour l'aménagement de la partie Lescot directement au-dessus de la gare RER. L'équipe composée des architectes Georges Pencreac'h et Claude Vasconi l'emporte avec le projet du Forum des Halles, inauguré en 1979.

Ensuite une deuxième consultation est  organisée pour la partie aérienne, emportée par Ricardo Bofill, dont le projet avance jusqu'à l'édification du gros œuvre à R+2.

Mais le maire de Paris , Jacques Chirac, décide de tout raser en imposant sans concertation l'architecte Jean Willerval et ses « parapluies », inaugurés en 1983. C'est un bide total, les pavillons Willerval étant sous-utilisés et abandonnés des Parisiens, car prisés des sans-abris et des trafiquants de drogues le soir. De plus ils poseront des problèmes majeurs, car il fallut les désamianter à partir du 10 mai 2011 avant leurs destructions.

C'est donc seulement en 1979 que le « trou des Halles » est enfin comblé. Ce trou entouré de palissades servit de tournage à plusieurs reprises, en 1973  par Marco Ferreri : « Touche pas à la femme blanche ». Puis dans le film « Le Locataire » de Roman Polanski en 1976 un an avant le viol d'une gamine de 13 ans en mars 1977.
 


église Sainte-Eustache devant le Forum des Halles

 

Le « forum des Halles » est né


1983, Construction de deux hôtels, de logements et de bureaux puis en 1985 est ouvert la deuxième partie du Forum souterrain, Place Carrée, réalisé par l'architecte : Paul Chemetov. 1986, aménagement des jardins par Louis Arretche qui deviendront vite un repère de brigand et de différents trafiquants la nuit, donnant aux Halles un sentiment d'insécurité généralisé.

En 1989 est inauguré le Parc océanique Cousteau en juillet mais fermé en 1992 faute de rentabilité, remplacé par l'UGC des Halles.

En 2001 est lancée une réflexion sur l'aménagement des halles. En 2004, le 15 décembre, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, annonce le choix de la commission d'appel d'offres pour le réaménagement des Halles de Paris. C'est le projet de l'architecte et urbaniste français David Mangin qui remporte les suffrages. Les conditions qui ont amené à ce choix déclenchent une importante polémique. Un concours international est finalement organisé, afin de déterminer le projet définitif.

En juillet 2007, les architectes français Patrick Berger et Jacques Anziutti gagnent le projet du futur « carreau des Halles », qui devrait remplacer l’actuel Forum des Halles.

2010,en avril, début des travaux de réaménagement. Ils comprennent notamment le désamiantage et le dépoussiérage du plomb des anciennes halles pour un montant supérieur à 1 million d'euros.



2011, début des travaux de destruction de l'ancien forum des Halles puis debut de construction du nouveau projet des Halles.


 

Photographies


En ligne

Nous avons 5499 invités et aucun membre en ligne