Publicité Intéressante

Traduction

frarzh-CNnlendeitjaptrues

0
0
0
s2smodern

Château de Saint Clair sur Epte


Le château de Saint-Clair sur Epte, dans petit village du même nom, est surtout connu pour son traité de Saint-Clair sur Epte entre le Viking Rollon et le roi de France Charles III. Ce traité va permettre l'émergence d'une nouvelle région : la Normandie appelée anciennement la Neustrie . Saint-Clair sur Epte est situé en ile-de-France à quelques mètres de la frontière actuelle de la Normandie et la Picardie. 



  •  Adresse : impasse du château - 95770 Saint-Clair-sur-Epte
  •  Téléphone Mairie :  01 34 67 60 42
  •  Heures d'ouvertures & Visites ( 2010 ) : Visite que sur RDV, mais visible de l'extérieur.  Propriété privée.

 

Historique
  Source : Mairie de Saint Clair sur Epte - Wikipedia - voir aussi bas de page


Déjà à l'époque romaine le village était sur un lieu de passage d'une voix romaine. Le village de Saint-Clair doit son nom à Saint-Clair qui y sera martyrisé en 884 ( 1b ) , Saint-Clair à la particularité d’être souvent représenté sans sa tête et en la tenant dans sa main comme Saint-Denys.
,
En 911, le traité de Saint-Clair-sur-Epte y est conclu entre le roi de France Charles III le simple et le chef viking Rollon ( ou Rolph ou Rou ). Il lui octroie le duché de Normandie, anciennement la Neustrie, soit le territoire entre l'Epte et la mer j'jusqu'à Nantes. Par l'intermédiaire de ce traité, s'est donc opérée la séparation du Vexin en deux parties : le Vexin Normand et le Vexin français.  Par ce traité le village va devenir un poste frontière important, sur une ancienne route romaine et avec un trafic ( donc droit de passage ) sur la route qui mène Rouen à Paris. Ce traité mettra un terme à des luttes fratricide entre le roi de France et les Vikings. On peut relever l'intelligence tactique de Charles III qui va  permettre ce traité après une défaite importante du Viking Rollon. En effet non seulement ce traité va permettre à chacun de vivre dans une relative paix mais elle permettra également au roi de France d'avoir un allié de poids contre toute invasion en Normandie. La protection tacite des Vikings de la Normandie confortait également une bonne protection à Charles III. Un traité par ailleurs qui sera relativement respecté par les deux parties, car très probablement avantageux.

Ce traité va aussi Rollon à se convertir et se faire baptisé au christianisme. Cela peut paraitre surprenant aujourd'hui, mais au delà de cette volonté de convertir, Charles III avait surement dans l'idée de rendre les Viking plus "humain" et que la conversion de Rollon permettrait d'être un exemple aux Vikings et par conséquent de faire en sorte d'avoir une Normandie relativement apaisée en les faisant convertir un par un au christianisme. Charles III dans cet acte devait être doué d'un sens politique assez développé, car un autre roi ou chef aurait probablement préféré continuer les combats jusqu'au bout surtout après une défaite cuisante de son adversaire. On peut aussi remarquer que ce traité donnait à Rollon la possibilité d'utiliser des terres ( une partie de la  Bretagne ) alors que le Roi de France n'en était même pas propriétaire... une sorte de partage à la convenance de chacun. (1)

Le château de Saint-Clair sur Epte serait une ancienne demeure Seigneurial, un château  avec des éléments défensifs mais de taille relativement modeste surtout en comparaison avec le Château-Neuf Saint Denys de Château-sur-Epte. Il n'est pas du tout sur, en tout cas prouvé, qu'il soit à l'endroit exacte de la signature du traité, cela d'autant plus vrai qu'il y a souvent confusion entre Saint-Clair sur Epte et Château-sur-Epte situé à 2 Km. Cependant le choix du lieu par Charles le Simple provient surement du lieu de pèlerinage et l'histoire de Saint-Clair.

saint-clair-sur-epteIMG_8245-11Sur les restes du château on peut estimer que certains éléments sont de l’époque de ses premières traces ( XIIe ) mais on voit nettement que certains éléments ont été modifiés ultérieurement avec notamment l’adjonction de deux tours polygonale qui pourrait venir des techniques utilisés dans les forteresses d’Orient, donc probablement du XIIIe voir XIVe, on peut noter par ailleurs une troublante ressemblance avec l'entrée du Château de Château-Thierry en plus petit cependant.

 


- Dictionnaire historique de toutes les communes du département  de l'Eure, Volume 1 Par Charpillon Anatole Caresme -

En 876 un jeune chef de pirates Scandinaves nommé Rollon, ayant été chassé de son pays, rassembla une troupe nombreuse et vint s'abattre avec elle à l'embouchure de la Seine; le pays, ruiné par les précurseurs de Rollon, se trouvait dans l'impossibilité de se défendre. Cédant aux sollicitations des bourgeois, l'Archevêque de Rouen se rendit à Jumiéges pour supplier en leur nom le chef normand d'épargner la ville et se soumettre à lui comme à leur seigneur et roi.

Rollon s'empressa de venir prendre possession de Rouen et d'en relever les murailles et les tours pour en faire sa place d'armes et le centre de ses excursions. C'est de là qu'il s'élance pour aller piller la Bretagne, l'Anjou, l'Auvergne, la Bourgogne, le Perche et le Maine; on entend de tous côtés des cris de détresse et de désolation. Le roi, impuissant à protéger ses sujets, ne songe plus qu'à se faire un allié de l'ennemi qu'il ne peut vaincre; il charge l'Archevêque de Rouen, Francon, des premières négociations et, à la suite d'une trêve de trois mois, un traité définitif est conclu à Saint-Clair-sur-Epte, en 912.  correction hors texte :  il semble que la date soit plutôt 911 aujourd'hui

Charles-Ie-Simple abandonna au chef Scandinave, à la charge de foi et hommage et à la condition qu'il recevrait le baptême (1a ), la.contrée qui avait été si souvent dévastée par les hommes du Nord, et qui prit du nom de ses conquérants celui de Normandie.


Ce pays , l'un des plus riches de France , se trouvait, après soixante-dix années de guerre et de troubles, presque complètement désert et abandonné. Rollon, à son retour de Saint-Clair, reçoit le baptême avec un grand nombre de ses frères d'armes et fait preuve, dans l'administration de la contrée qui vient de lui être abandonnée, d'autant de sagesse et de modération qu'il avait montré de violence dans les combats. Les vingt années qui s'écoulèrent entre sa conversion et sa mort furent employées par lui à rebâtir et fortifier les villes qu'il avait détruites, à relever les monastères qu'il combla de largesses, k faire défricher les terres qu'il distribua à ses compagnons par portions déterminées en les mesurant au cordeau, à réprimer le brigandage qui désolait les routes, et enfin k ramener la sécurité par des lois sévères (2a).


Rollon, devenu vieux, abdiqua en faveur de son fils Guillaume-Longue-Epée qui lui succéda en 927, mais n'hérita ni de son courage, ni de son énergie. C'est lui qui fit construire le château de Lions pour servir de rendez-vous de chasse.
Ce prince se trouva mêlé à tous les différends qui s'élevèrent entre Hugues-le-Grand, les comtes de Flandre, de Vermandois et Louis IV d'Outremer; il mourut assassiné par Arnold comte de Flandre, en 943.


La Normandie fut jetée par ce crime dans un grand péril à cause de l'extrême jeunesse de Richard, fils de Guillaume. Le Roi de France, poussé par Arnold comte de Flandre, l'assassin du père, s'empare de la personne du fils dont il se déclare hautement le protecteur, afin de pouvoir lui enlever plus facilement ses Etats ; il reçoit des mains de Hugues le comté d'Evreux , que celui-ci vient d'enlever aux Normands, et envahit la HauteNormandie.

Richard étant parvenu à s'échapper de Laon, caché dans une masse de foin , appela à son secours Harald à la dent noire, roi de Danemarck , qui s'empressa d'accourir et de rétablir l'autorité du duc.


Louis IV fut forcé, en 946, par un traité fait aussi à Saint-Clair-sur-Epte, d'abandonner de nouveau au jeune duc tout le territoire cédé à son grand-père, ainsi que tous les domaines qui y avaient été ajoutés successivement.

Lothaire, poussé par Gerberge, sa mère, veuve de Louis IV, se ligua avec Thibault, comte de Chartres , de Tours et Blois , pour anéantir la domination normande. Les coalisés envahirent le territoire du duc , attaquèrent Evreux , qu'ils prirent d'assaut et livrèrent au pillage.

(1a) Flodoard, écrivain contemporain, s'exprime ainsi: « Us (les Normands) consentirent à recevoir la foi chrétienne à condition qu'on leur céderait quelques contrées maritimes avec la ville de Rouen et toutes ses dépendances. »
(2a) Certains auteurs prétendent que les sujets de Rollon avaient une telle confiance dans sa protection que, même après sa mort, son nom, prononcé par les opprimés, était un ordre pour les magistrats de faire prompte et bonne justice, et que la fameuse clameur de Haro viendrait de l'excjamation: Ah! Rollon! que jetaient ceux qui appelaient le Duc à leur secours.

- fin du texte -



En savoir plus sur le traité de Saint Clair sur Epte, avec une anecdote amusante :

http://his.nicolas.free.fr/Dates/Evenements/PageEvenement.php?mnemo=TraiteSaintClairEpte#TraiteStClairEpteContexte


Le site officiel de Saint-Clair sur Epte a un historique relativement complet :

 http://www.saint-clair-sur-epte.fr/heading/heading505.html

Note :
(1) voir : Histoire de la petite Bretagne appelée aussi Bretagne armoricaine Par Louis Debussi, Page 77et 78. Cependant cette thèse sur la Bretagne est à prendre avec des pincettes sachant qu'il est relativement difficile d'en délimiter les frontières.
(1b) Histoire physique, civile et morale des environs de Paris, Tome III, page 152,  Par Jacques-Antoine Dulaure

Photographies
 


En ligne

Nous avons 5498 invités et aucun membre en ligne