Publicité Intéressante

Traduction

frarzh-CNnlendeitjaptrues

Tour Jean sans Peur
 

        

La Tour Jean sans Peur est d'un réel intérêt historique. Édifiée en 1411, sur l'enceinte de Philippe-Auguste, pendant la guerre de Cent-Ans, elle  signe la puissance des Bourguignons dans Paris. La tour est à peine terminée que la ville entre alors en plein guerre civile en 1412, entre les Armagnacs et les Bourguignons, jusqu'à la prise de Paris par les Anglais en décembre 1420. La ville restera sous contrôle des Anglo-Bourguignons jusqu'en 1436 après l'entrée du Comte de Dunois et d'Arthur III de Richemont duc de Bretagne. 

La tour Jean sans Peur est située en plein Paris, à quelques pas du forum des Halles et de Saint Eustache…et pourtant on ne la voit pratiquement pas. Elle est le dernier vestige du palais parisien des ducs de Bourgogne. C’est une tour civile médiévale et l’unique qui reste encore à Paris. Voir aussi la tour Philippe le Bon à Dijon.

 

Voir aussi. Le palais des duc de Bourgogne - l'église de Montereau - Le Pont de Montereau où fut assassiné le duc Jean sans Peur

 
 


Informations
  •  Adresse : 20, rue Etienne Marcel - 75002 Paris
  •  Téléphone :  01 40 26 20 28
  •  Heures d'ouvertures & Visites  :

  • - plein tarif : 5 € ( 2013 - tarifs inchangés depuis 2008 )
    - tarif réduit : 3 € (enfants, étudiants, enseignants, chômeurs).
    - 8?€ (visite guidée, samedi et dimanche à 15h00?; minimum 5 personnes)
    - visites guidées de groupes enfants et adultes.
    - conférences, concerts : 8 € pour le 1er événement et 6 € ensuite.
          
    •    Horaires 13h30-18h
    - début novembre à fin mars : mercredi, samedi, dimanche.
    Se renseigner pour les diverses expositions, cependant elles sont toujours inclus dans la visite.

    Ces horaires sont valables pour le public individuel. Pour les groupes, appeler le : 01 40 26 20 28
              
    •    Accès

    - parking : Les Halles-Nord ou Saint-Eustache.
    - métro : Étienne Marcel ou Les Halles (sortie Rambuteau) ( RER A ou Ligne 1 ).

 

Historique
  Sources :  Documentations diverses

 

 
Le 6 mai 1270, Robert d’Artois, neveu de Saint Louis, achète une demeure à la « Pointe Saint Eustache ».

1369, l’hôtel d’Artois devient Hôtel de Bourgogne à la suite d’un mariage. C’est alors plus d’un hectare qui englobe la propriété.
 
 23 novembre 1407, Jean sans Peur, duc de Bourgogne, fait assassiner son cousin d’Orléans, frère du roi Charles VI. Cet assassinat changea la donne, cela d’autant plus que 3 jours avant de le faire tuer, Jean Sans Peur et Louis d’Orléans passaient leur temps ensemble dans une réconciliation de façade. Cet assassinat va déclencher une guerre civile entre les Armagnacs et les Bourguignons. 
Cependant Jean Sans Peur devint le prince le plus puissant d’Occident avec l’élimination de son rival.
 

Jean sans Peur

Jean sans Peur, musée de Dijon. Il s'agit d'une copie réalisée en 1500 environ. La bague qu'il tient dans la main pourrait être le "rubis de Bourgogne', bague acheté par Philippe le Hardi. Ce rubis était conservé dans l'Abbaye de Saint-Bénigne de Dijon, elle était remise par l'abbé à tout nouveau Duc de Bourgogne.

9 Février 1409–15 Mai 1411 : Jean Sans Peur commence un embellissement de l’hôtel de Bourgogne. Il y fait construire divers bâtiments, dont la tour Jean sans Peur.

10 septembre 1419 : Jean sans Peur est assassiné sur le pont de Montereau, malgré ses gardes du corps, alors qu'il parlemente avec le dauphin Charles. Il est exécuté sur place par Tanguy du Châtel sous les ordres de Jean Louvet alors conseiller du Dauphin. Il est difficile de connaître l'implication du dauphin Charles , mais l'éxécution a semble t'il été travaillé en amont quelques temps plus tôt.. Il s'agit aussi et surtout d'une vengeance après la mort du duc Louis d'Orléans assassiné en 1407 par Jean sans Peur, qui n'est autre que le père du Comte de Dunois et l'oncle de Charles VII.

1477, Charles le Téméraire décède, tous les biens des ducs de Bourgogne sont rattachés à la couronne royale de France. L’hôtel de Bourgogne n’intéresse plus grand monde.
 
Charles le Téméraire, Musée de Dijon
Charles le Téméraire, huile sur bois réalisée probablement vers mi-XVIe, musée de Dijon

En 1543, François Ier fait vendre l’hôtel de Bourgogne, dépecé virtuellement en morceaux. Il participa notamment nativement à la Comédie Française. Une autre partie prit le nom de l’hôtel « Mendosse ».

XVIIe et XVIIIe siècle à 1871 : Sterlin, quincailler, puis Bricard, serrurier, s’y installent en famille. La tour fut habitée par quelques ouvriers et employés.
1868 : La rue Etienne Marcel fut percée et permet de dégager la tour…enfin visible. C’est à ce moment là que les historiens et la ville de Paris commencent vraiment à s’y intéresser….Paris  l’achète cette année là.
1884 : La tour est  classée Monument Historique.
1893 : En ruine, elle menace de s’écrouler, elle fut consolidée.
1991–1992 : Elle est entièrement restaurée.
Octobre 1999 : L’association ‘Amis de la Tour Jean sans Peur’ permet la réouverture au public.
 
À Voir (liste non exhaustive )
 
 
Voûte végétale 
Voûte végétale de la Tour Jean sans Peur du grand Escalier à Vis. Expression artistique de la puissance de Jean sans Peur.
 
Exposition temporaire 
Cave, avec une exposition ( temporaire ) sur l'art de la médecine de l'époque.
 
 
Blason de Jean sans Peur, vitrail 
Blason Jean sans Peur
 
Il y a également des expositions temporaires  très complète, et beaucoup d'indications sur l'architecture médiévale de l'époque à l'entrée de la Tour.
 
Texte écrit par Montjoye.net
Vérifié par Cécile Bricault 

 

Photographies
 

 


En ligne

Nous avons 7181 invités et aucun membre en ligne