Publicité Intéressante

Traduction

frarzh-CNnlendeitjaptrues

Château de Boury
 

Château de Boury

Le château de Boury est un château de Picardie à la frontière de la Normandie. Il appartient aux classiques de l'architecture française et offre une référence éclatante de cette époque. Il faut dire que son architecte est Jules Hardouin-Mansart, tout comme le château de Maisons-Laffitte. Elevé en 1685, il est construit en pleine apogée de l'architecture à la française, difficile de faire plus classique.

Le château actuel est un pur style français, très épuré et classique. Il a, comme beaucoup de châteaux de son époque, failli à plusieurs reprises passer à la destruction. Les problèmes de succession n’arrangeant souvent rien, le château de Boury a donc encore le privilège d’exister et d’avoir derrière lui des descendants qui font attention et qui préservent son patrimoine, donc le patrimoine français.

 

 

 


Informations
  •  Adresse : Château de Boury - Place du Tilleul - 60240 Boury En Vexin
  •  Téléphone, propriétaire, M. Philippe Zentz d’Alnois : 02 32 55 15 10
  •  Heures d'ouvertures & Visites  : Visites guidées du château, du 15 avril au 15 octobre : les dimanches et les jours fériés de 14h30 à 18h30. En août, visites guidées tous les jours et jours fériés (sauf le mardi) de 14h30 à 18h30. Une promenade dans le parc peut être effectuée avant ou après une visite, sur présentation d’un billet de visite du Château.

 

Historique
  Sources : site officiel

 
Comme beaucoup de châteaux, il est situé à côté d’un ancien château médiéval qui a résisté à plusieurs reprises aux assauts et sièges anglais, dont l’un des plus connus est celui de Richard Cœur de Lion, le 27 septembre 1198. Sa proximité avec le château de Gisors, environ 6 à 7km, faisait de lui un des derniers remparts du Vexin français, avant d’arriver dans la puissante Ile-de-France. Il  existe des premières traces écrites de cet ancien château dâtant du XIème siècle et celles du village en 862 dans la chartre de l’abbaye de Saint-Denis. Autant dire que le patelin est ancien et que sa visite en est imprégnée.

Il existe encore quelques traces de l’ancien château, dont deux tours et quelques restes de fortifications. Malheureusement ce sont des propriétés privées,donc pas de possibilité de visite, cependant leurs modifications récentes excluent tout intérêt historique majeur. Mais ce côté pittoresque n’enlève pas son charme à ce petit village dont vous avez vite fait le tour.


Le premier seigneur connu est Gaubert de Boury, cependant au vu de son passé on peut penser que ce n’est pas le premier, mais peut être l’un des plus importants. Son successeur Raoul de Boury (1070) est lié par sa sœur Mathilde de Hugues au Seigneur de Chaumont. La famille est puissante et possède également la seigneurie de Chars et Neaufles.

Cette famille donne plusieurs Templiers dont un grand maître de Malte et un grand maître de Rhodes. Jean II de Boury périt en Terre Sainte en 1248 lors de la croisade sous Saint Louis (VIIème croisade de Damiette) avec ses deux fils.
Les seigneurs se succèdent et la guerre de Cent Ans fera de la seigneurie de Boury une occupation anglaise et dont les seigneurs seront remplacés par ‘don royale’ vers 1415 après la défaite d’Azincourt. Elle restera anglaise jusqu’en 1448. De 1499 à 1584 les Bec-Crespin deviendront les acquéreurs après la vente du domaine par Guillaume II de Fontaine.

En 1580, la seigneurie de Boury devient une baronnie, ce qui est pour l’époque une promotion importante. Le seigneur de l’époque ne vit pas longtemps et sa seule fille se lie à Jacques de Pellevé, d'une longue lignée normande qui combatit auprès de Guillaume le conquérant. Il décéda lors de la bataille de Nördlingen à Alerheim face au Saint-Empire germanique. Une succession de décès et de problèmes financiers amènent les propriétaires à vendre la baronnerie .

C’est Guillaume Aubourg, Marquis de Boury, conseiller du roi, Gardes des roles des offices de France, Grand Audiencier de France qui en fit l’acquisition. C’est lui qui fit construire le château actuel par Jules Hardouin-Mansart. La famille y resta pendant plus de 150 ans. Il ne put cependant profiter totalement du château puisqu’il mourut en 1691 et que le château fut fini en 1689. C’est Thibault Poissant qui fit la belle ornementation et qui collabora notamment au château de Versailles. Selon un écrit, Le Nôtre aurait dessiné les jardins, mais il n’en reste cependant presque plus rien.


Un siècle plus tard, la Révolution Française s’invite. Guillaume III d’Aubourg et sa famille sont emprisonnés à Chantilly et échappent de peu à la guillotine, grâce à la faveur d’évènements imprévus dont l’élimination de Robespierre et le retard de la lettre d’exécution de la sentence. Le château a la chance de n’avoir subi aucune destruction ou vol, comme cela était souvent le cas. Cela laisse supposer que le village ne fut pas vraiment très emballé par la Révolution.

En 1823, les descendants vendent le château et pour la première fois le château devient la propriété d’une famille étrangère au Seigneur Gaubert et connaît une multitude de propriétaire. C’est la famille de Tassin de Villiers qui en prit possession jusqu’en 1835. Il fut revendu à la famille les La Ferronnays qui en prit soin pendant 16 ans avant de devoir également le revendre.

C’est l’époque où le château va commencer à connaître destructions et saccages. Un marchand de bois Chopart va détruire les statues et couper tous les arbres du parc Flumesnil. Le château et son parc sont achetés par la famille Viallet. En 24 ans ils détruisent les intérieurs du château et apportent au château son lot d’erreurs. En 1875 il fut remis en vente et passa pas loin de la destruction totale. En effet un entrepreneur voulait en reprendre les pierres…. Point de similitude avec le château de Maisons Laffitte qui a failli lui aussi passer à la destruction totale.
Le château fut ensuite racheté par Hubert-Edouard Zentz d’Alnois, marié à une descendante de la famille de Boury. Le château revenait donc indirectement à la même famille. Aujourd’hui le château appartient à la même famille et c’est Mr Michel Zentz d’Alnois qui en est le propriétaire.
 

 
 

Photographies
 


En ligne

Nous avons 4556 invités et aucun membre en ligne