Publicité Participative

Traduction

French Arabic Chinese (Simplified) Dutch English German Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

0
0
0
s2smodern

Hôtel de la Marine
 

 

Hôtel de la Marine, Place de la Concorde


L'Hôtel de la Marine fut pendant 226 années le siège de l'état-major de la Marine Royale puis de la Marine Nationale. Il fut édifié sous Louis XV par Ange-Jacques Gabriel en 1758, date de la pose de la première pierre ; Il fut l'architecte également du Pavillon de la Muette à Saint-Germain-en-Laye, du Petit-Trianon et de l'Opéra Royal de Versailles. Il fut construit à la base pour devenir un ancien garde-meuble royal de plus de 22.000 m². C'est de la Loggia qu'on a pu observer Louis XVI, Marie-Antoinette et d'autres se faire décapiter sur la place de la Concorde.

L'État-Major de la Marine Nationale a quitté les lieux officiellement le 31 décembre 2015 pour rejoindre l'Hexagone Balard dans le XVe arrondissement.

Pendant plusieurs années il eut un débat, parfois houleux, sur l'avenir de l'Hôtel de la Marine avec plusieurs projets, dont certains totalement absurdes qui auraient immanquablement saccagé le bâtiment. Une commission fut initiée en 2011 et c'est Valéry Giscard d'Estaing qui en fut le rapporteur général, il fut dit que «La nation française possède un ensemble de monuments où se sont déroulés les événements marquants de son histoire. (…) Ils appartiennent au peuple français. Ces monuments ne doivent pas être aliénés, fût-ce indirectement», a expliqué Valéry Giscard d'Estaing. Selon la commission, les contraintes budgétaires «ne peuvent d'ailleurs être invoquées pour justifier l'aliénation» de tels bâtiments. source le figaro

Aujourd'hui c'est le Centre des Monuments Nationaux qui est chargé de l'avenir de l'Hôtel de la Marine. Il a été ouvert le 2 et 3 décembre 2016 avant une fermeture pour restauration avec pour objectif de l'ouvrir au public au mieux en 2018, lors de ces deux jours il y a eu 8000 visiteurs selon Philippe Bélaval. source

Néanmoins il n'y a pas aujourd'hui d'affectation définitive de tous les locaux de l'Hôtel de la Marine. François Hollande, en prenant par surprise le rapporteur d'état, espère faire ouvrir au rez-de-chaussée un centre de la Gastronomie Française alors qu'initialement il souhaitait la sanctuarisation de l'Hôtel de la Marine ;  si le projet n'est pas définitif, il semble qu'un passage sera ouvert au rez-de-chaussée entre la rue Royale et la rue Saint-Florentin, donnant accès à des boutiques, à une librairie et à trois restaurants.

Pour l'instant 4000m² sont prévus à l'ouverture pour le public vers 2018, il s'agit principalement du premier étage, pour le reste il parait probable que tout soit reporté à après 2017 histoire de refiler la patate chaude à un éventuel successeur.

 

Historique
  source : source sur place, documentation diverses,


1748, un premier concours est lancé pour  créer une place à la gloire de Louis XV dans laquelle une statue à son effigie y aurait pris place. Aucun projet sur les 150 ne fut retenu, néanmoins le lieu choisi fut celui de La Fondrière sur l'emplacement de l'actuelle place de la Concorde.

Un deuxième concours est lancé tout autant vierge de tout projet plaisant au roi. Las Louis XV demande à Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du roi, de réaliser un projet. Il dessine alors deux bâtiments jumeaux séparés par la Rue Royale : Hôtel de la Monnaie ( actuel Hôtel Crillon et l'Automobile Club de France. ) et l'Hôtel de la Marine ( nom qu'il prendra bien plus tard ).

1755, les plans définitifs sont établis et validés.

1758, pose de la première pierre.

1765 – 1768, le palais Est, actuel Hôtel de la Marine, est affecté à l'administration du « Garde-Meuble » Royal.

1774, l'administration emménage réellement cette année-là, en effet les travaux sont terminés.

1777, les galeries sont ouvertes au public tous les premiers mardis de chaque mois de la Quasimodo à la Saint-Martin (entre Pâques et la Toussaint) entre 9 heures et 13 heures : ce premier musée public d'arts décoratifs à Paris, aménagé par Pierre-Élisabeth de Fontanieu, contrôleur général du Garde-Meuble, était organisé en trois salles d'exposition : la Salle d'Armes présentait une collection des armures et armes des rois de France  ; la Galerie des Grands Meubles conservait dans de grandes armoires des étoffes et une collection de tapisseries unique au monde ; la Salle des Bijoux au premier étage contenait des vases de pierres de couleurs et de cristal de roche, l'orfèvrerie, des présents diplomatiques, ainsi que les joyaux de la Couronne dont les diamants montés en parure enfermés dans des vitrines. Il abritait également plusieurs appartements dont le logement de l'intendant du Garde-Meuble – d'abord Pierre-Élisabeth de Fontanieu (1767-1784) puis Marc-Antoine Thierry de Ville-d'Avray (1784-1792), la chapelle du cardinal de Richelieu, une buanderie, une bibliothèque, des ateliers et des écuries. source wikipedia

 

Salon diplomatique


Révolution Française, plusieurs administrations quittent Versailles pour venir à Paris. La Marine Royale occupe alors une partie de l'actuel Hôtel de la Marine.

1789, 13 juillet, le palais est pillé pour prendre des armes, ils iront le lendemain aux Invalides puis à la Bastille.

1792, les joyaux de la couronne disparaissent dans le Salon Diplomatique entre le 11 et 17 septembre.

1793, Louis XVI est guillotiné en face de l'Hôtel de la Marine sur la place de la Concorde, la Royauté prend le large tandis que la République s'installe dans le sang et la fureur.

1801, la salle d'Armes est transformée en « Salle à Manger d'Honneur ».

1804, un grand bal a lieu dans le salon d'honneur pour le sacre de Napoléon Ier.

1806, le palais est totalement occupé par l'état-major de la Marine.

1923, le palais est classé Monument Historique.

1940 – 1944, la Kriegsmarine ( la Marine Allemande ) occupe les lieux.

2015, 31 décembre, l'État-Major quitte définitivement l'Hôtel de la Marine.







 

Photographies
 

 

En ligne

Nous avons 3990 invités et aucun membre en ligne