Publicité Intéressante

Traduction

frarzh-CNnlendeitjaptrues

0
0
0
s2smodern

Palais de Jacques Coeur à Bourges

 

Le Palais de Jacques-Cœur est situé au centre de la ville de Bourges, dans la région Centre et dans le département du Cher. Édifié par Jacques-Cœur en 1443, ce dernier fut cependant arrêté en 1451 et n'a pas profité pleinement de son Hôtel de la Chaussée. Il est aujourd'hui l'une des architectures gothique tardive civile du milieu du XVe siècle les mieux conservées de France, dont la richesse architecturale et la qualité de l'ouvrage a fait référence avant la Renaissance française.

Le palais est classé au Monuments Historiques en 1840, grâce à Prosper Mérimée inquiet des dégradations par la Justice Française faisant d'irrémédiables modifications contraires à l'entretien du bâtiment et à sa préservation, problème qui se posa également au Palais des Comtes de Poitou à Poitiers.

voir aussi : Cathédrale de Bourges - Sainte-Chapelle de Bourges


Informations
  • Adresse : Palais de Jacques-Coeur 10Bis Rue Jacques Cœur, 18000 Bourges
  • Google Maps : 
  • Téléphone : 02 48 24 79 42
  • Horaires d'ouvertures & Visites du Palais de Jacques Coeur  : 

    Avril et Septembre : 10h à 12h15 et de 14h à 18h ; 2 mai au 30 juin : 9h30 à 12h et de 14h à 18h15 ; Juillet et Août : 9h45 à 12h45 et de 14h à 18h30 ; Octobre à Mars : 9h30 à 12h et de
    14h à 17h15.

    L'entrée est à 7.50€ ( 2013 ), l'idéal est de prendre un billet jumelée avec la cathédrale à 11€ ( 2013 ) permettant la visite de la crypte et de monter sur l'une des tours de la cathédrale. Les amoureux des beaux meubles seront déçus, le palais de Jacques Coeur est désespérément  vide. J'ai été surpris de l'accueil plutôt froid et de la mise en avant du livre " l'affaire Jeanne d'Arc" largement critiquable historiquement et qui n'a rien à voir avec le palais.
Histoire du Palais de Jacques Coeur
sources : wikipedia, Jacques-Coeur-Bourges.com, http://www.route-jacques-coeur.org/ - Jacques Coeur, commerçant, maitre des monnaies, argentier de Roi Charles VII et negociateur, XV. siècle

 Le Palais de Jacques-Cœur commence à être édifié en 1443 pour un coût de 100 000 écus d'or, ce qui pour l'époque représente une somme considérable, dont le commanditaire fut l'argentier de Charles VII : Jacques Cœur. Anobli en 1441, il achète un terrain à Bourges en 1443 et fait commencer les travaux sur d'anciennes fondations Gallo-Romaine à côté d'une tour dite de la Chaussée, son hôtel en prendra le nom «  Hôtel de la Chaussée ». Si Jacques-Cœur n'y habita jamais, il pu néanmoins profiter du palais en 1450 en donnant une fête dans la « salle des Festins » en l'honneur de son fils Jean devenu archevêque de Bourges.

Bourges a été la capitale affective de Charles VII qui fut raillé et appelé ,avant son sacre à la cathédrale de Reims avec Jeanne d'Arc, le « petit roi de Bourges ». Cependant Charles VII ne semblait pas rester longtemps puisqu'il partait rapidement se réfugier à une douzaine de Km au château de Mehun-sur-Yèvres lorsqu'il venait à Bourges, Poitiers étant la capitale administrative avec une partie du Parlement de Paris qui s'y réfugia après la prise de Paris par les Bourguignons en 1418.

Il est a remarquer que le nom de "Palais" provient essentiellement de sa fonction ultérieure de Palais de Justice, la construction débute donc sous le terme « d'Hôtel de le Chaussée », hôtel particulier que Jacques-Cœur n'habita jamais car il est arrêté par Charles VII le 31 juillet 1451 dans le château de Taillebourg. Il entendra la sentence dans la salle des Pas-Perdus à Poitiers devant Charles VII, il réussit cependant à s'évader de sa prison à Poitiers, 2 ans plus tard. Il s'exile à l'étranger dans des îles Grecs et décède quelques années après en 1456, dans des circonstances qui semble encore à établir.

On peut faire un rapprochement assez osé entre Nicolas Fouquet et Jacques-Cœur qui furent tout deux d'importants mécènes et bâtisseurs, Château de Vaux-le-Vicomte pour le premier et principalement le Palais à Bourges pour le second, mais dont la chute fut aussi brutale que leur montée dans les échelons de l'état fut rapide, ayant d'ailleurs tout deux un rôle majeur dans l'économie du Royaume de France et accusés également de malversations financières mais dont le fond de l'accusation fut disproportionnée par rapport aux faits réels. Leurs morts respectives fut d'ailleurs aussi violente mais cependant différentes, l'un croupissant pendant des décennies dans une prison affaiblit et abandonné, il meurt alors qu'il semblait que les conditions de rétentions allaient être allégées voire une libération possible, et Jacques-Coeur ,tué peut-être par des musulmans de l'empire Ottoman,  fut réhabilité en 1457...mais il était déjà mort.

1457, Le roi voulu revendre l'Hôtel mais sans acquéreur disponible c'est les fils de Jacques-Cœur qui l'achetèrent.

1501, il est vendu par Geoffroy, l'un des fils de Jacques-Coeur, à Antoine Turpin.

1552, Antoine Turpin le vend à Claude de l'Aubespine alors secrétaire d’état et des Finances.

1679, par décret judiciaire il faut attribué à Jean-Baptiste Colbert qui le cède trois ans plus tard.

1682, la municipalité de Bourges y installe les services administratifs et judiciaires.

Révolution Française, le bas-reliefs ainsi que la statue équestre de Charles VII sont détruits.

1820, la Cour d'Appel et les tribunaux s'y installent et apportent d'importantes modifications qui altèrent le bâtiment.

1837, inquiet Prosper Mérimée réussi à le faire classer Monuments Historiques en 1840.

1885, des travaux de restaurations sont entrepris pour restaurer le bâtiment très fortement endommagé par le ministère de la justice.

1920, la justice française quitte le Palais de Jacques-Coeur.

1923, d'importantes recherches et restaurations sont mises en place, dont les architectes sont Henri Huignard et Robert Gauchery.

1999, nettoyage et entretiens des façades, elles sont aujourd'hui pleinement visibles.


Photographies

 

En ligne

Nous avons 4972 invités et aucun membre en ligne